top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAurélie de Thibault

La kinésithérapie périnéale ne s'arrête pas aux fuites post-accouchement !

Dernière mise à jour : 8 oct. 2021

Mal connue, la kiné périnéale est très souvent résumée comme étant la kiné des femmes ayant accouché. Elle ne s’arrête pas là. Elle peut intervenir dans différents traitements tant chez les hommes que chez les femmes. La kinésithérapie peut éviter la prise de médicaments superflus.


La rééducation périnéale pour l’incontinence et la constipation


Les personnes âgées ne sont pas les seules à être sujettes aux fuites urinaires. Les femmes venant d’accoucher, les femmes et adolescentes sportives, les personnes ayant un métier avec des charges lourdes et les hommes sont tout aussi susceptibles d’être touchés. Les publicités de bandes hygiéniques ont tendance à normaliser ce genre de petits problèmes de la vie courante. Ce n’est pas normal. Les fuites urinaires peuvent être traitées. Un kinésithérapeute périnéal peut améliorer votre qualité de vie. Dans de nombreux cas, quelques séances suffisent pour voir une évolution et augmenter le confort de vie du patient.

La constipation est souvent vue comme une pathologie qui n’est pas prise au sérieux. Si ce n’est pas traité, cela peut devenir chronique. Il paraît alors logique de suivre un traitement médicamenteux. Ce n’est pas la seule solution. Un kinésithérapeute périnéal peut vous prendre en charge et résoudre ce problème en évitant la prise de médicament. Ceci permettra d’avoir des résultats sur le long terme, là où les médicaments ne font que soulager sur l’instant.


La rééducation pré et post chirurgie abdominale


Diverses chirurgies abdominales nécessitent une prise en charge par un kinésithérapeute. Les interventions les plus courantes ayant besoin de kiné sont les prostatectomies et la pose d’une bandelette urétrale. Mais la kinésithérapie périnéale peut également intervenir pour d’autres interventions telles que les abdominoplasties et les hystérectomies.

Quelques séances en préopératoire sont nécessaires pour bien comprendre comment fonctionne son corps et comment son corps fonctionnera après l’intervention. Si on sait comment il fonctionne, on pourra mieux l’utiliser et donc mieux réagir aux modifications liées à l’intervention. Ceci permettra de protéger le travail du chirurgien, de diminuer les complications et de récupérer plus rapidement. Il a été prouvé qu’une prise en charge préopératoire permet de réduire le nombre de séances de kinésithérapie après l’intervention.

Les séances en postopératoire seront la continuité des séances en préopératoire. On insistera davantage sur le renforcement de la sangle abdominale affaiblie par les cicatrices et par le renforcement du périnée qui aura peut-être été lésé.


La rééducation postnatale


Au cours de sa grossesse, le corps de la femme subit de nombreuses modifications. Après l’accouchement, le périnée est affaibli. Une prise en charge permet de retrouver son corps, de ressentir son périnée et de retrouver une bonne utilisation de celui-ci. Ces quelques séances permettront d’éviter l’apparition de symptômes (tels que les fuites ou la constipation). Des symptômes gênants peuvent apparaitre après quelques mois, voire des années après l’accouchement. Donc même si il n’y a pas de symptômes tout de suite, il est important de suivre quelques séances de kinésithérapie.

Comments


bottom of page